Le métier d’Entrepreneur Agropastoral aujourd’hui

         A ce jour, les personnes occupant ces emplois sont soit des anciens fonctionnaires du MINADER ou du MINEPIA, soit des anciens agents des sociétés publiques ou parapubliques retraités, soit des cadres du MINADER ou du MINEPIA encore en service (Chef de poste, délégué…), ou encore des jeunes diplômés de l’enseignement secondaire ou supérieur, diplômés des écoles de formation du MINADER et du MINEPIA mais non intégrés à la fonction publique de l’Etat.
Ils sont soit propriétaires (promoteurs) des exploitations qu’ils gèrent, avec entre autres préalables
l’accès au foncier, soit employés comme salarié gestionnaire par un promoteur qui se trouve dans
l’impossibilité de piloter lui-même son entreprise, et dans ce cas ils sont confrontés à la recherche de
l’emploi.

Ils n’ont généralement pas reçu une formation professionnelle d’entrepreneur et cela se traduit par la
grande variabilité des résultats obtenus par ces exploitations, qui très souvent aboutissent à un simple échec, à l’abandon ou à la liquidation de l’exploitation. Certains promoteurs, faute de compétences en gestion adéquate pour piloter eux-mêmes l’exploitation font appel à un salarié gestionnaire.

Evolution Attendue du métier d’Entrepreneur Agropastoral

          Certaines agro-industries telles que la CDC, la SOCAPALM, HEVECAM… ont des objectifs de
production croissants sur des marchés de plus en plus demandeurs, mais la pression démographique
les empêche d’accroitre leurs superficies. Elles encouragent alors le développement des PMEAP dont
elles récupèreront les produits afin d’atteindre leurs objectifs de production.
Par ailleurs, on peut penser que certaines exploitations familiales ont atteint une certaine dimension
économique pour évoluer vers ce type d’entreprise.
Cette situation permet d’envisager une évolution en nombre et taille des PMEAP dans un proche avenir.
Le métier d’EAP est donc en pleine évolution au Cameroun aujourd’hui et en évoquant l’émergence de ce nouveau type d’exploitation intermédiaire entre l’exploitation familiale et l’agro-industrie, on parle de plus en plus au MINADER d’agriculture « de deuxième génération ».

En résumé

        Un entrepreneur agropastoral est un responsable qui conduit une exploitation de taille économique
significative, combinant souvent plusieurs productions, et employant de la main d’œuvre salariée.
Il peut en être soit propriétaire et décider des orientations de celle-ci, soit gérant salarié et doit dans ce cas respecter les objectifs du propriétaire (ou promoteur).
A ce titre, il coordonne l’ensemble des activités de production, de mise en marché des produits de
l’exploitation en tenant compte des réglementations en vigueur. Il analyse régulièrement les résultats de l’entreprise pour prendre des décisions et réguler ses activités.
Dans son activité, il prend en compte les nouvelles préoccupations de la demande sociale en matière
de qualité des produits alimentaires, d’approvisionnement local et de développement durable.
Il s’associe avec des pairs pour mettre en œuvre des actions collectives liées à la production ou à la
commercialisation des produits (coopératives, groupements de producteurs) ou à la représentation de leur profession (organisations professionnelles).

Programme de cours

MODULE ECOLE APPREN
TISSAGE
STAGE TOTAL MODULE % PAR % PAR BLOC H/BLOC NBRE
M1 : Communication, traitement et
analyse des données
196 44 5 245 10 14 330
M2 : Eléments de fonctionnement
des organismes vivants et santé
humaine
68 12 5 85 4
M3 : Sciences et techniques
agronomiques
104 39 6 149 6 25 587
M4 : Sciences et techniques
zootechniques
85 30 6 121 5
M5 Environnement
socioéconomique et réglementaire
de l’exploitation agropastorale
140 20 40 200 8
M6 : Activités agropastorales et
enjeux environnementaux
34 13 70 117 5
M7: Pilotage de l’exploitation
agropastorale
47 77 70 194 8 33 785
M8: Conduite d’un système
d’élevage
58 32 71 161 7
M9 : Conduite d’un système de
cultures
58 32 71 161 7
M10: Management des ressources
humaines
30 39 61 130 5
M11 : Gestion économique et
financière de l’exploitation
agropastorale
34 51 54 139 6
M12 : Mécanisation et
agroéquipements
24 36 60 120 5 22 515
M13 : Acquisition du foncier 25 24 71 120 5
M14 : Initiation à la recherche et à
la sécurisation de l’emploi
15 15 70 100 4
M15 : Commercialisation des
produits agropastoraux
70 35 70 175 7
M16 : Module d’adaptation
locale(MAL)
54 45 51 150 6 6 150
Total horaire 1042 544 781 2367 100 100 2367
% 44 23 33
% 44 56